Au coeur de la jungle
  

Au coeur de la jungle

Chitwan, Népal le 03/01/2012

 

Petit contre temps dans le circuit, car la tourista a encore fait des siennes, elle s'en est pris cette fois à Bribri (la tantine). Du coup on remet au lendemain le départ pour le parc national du Chitwan, épargnant ainsi à Brigitte l'épreuve de 5h de bus en étant malade. On en profite du coup pour se reposer.

Après un régime bananes et jus de citron, nous la retrouvons en forme et d'attaque pour la suite du programme. Nouvelle expérience pour elles, celle du bus de la mort, pour ceux qui connaissent la madre (je pense notamment à mes sœurs) je vous laisse imaginer sa tête et sa réaction lorsque le bus s'engageait pour doubler sans visibilité « mais il est fou, non mais franchement !!! ». Il est vrai que ça ne passe jamais très loin et quelquefois ça ne passe pas du tout, nous sommes passées à côté d'un accident qui venait de se produire, un camion s'est retrouvé en bas de la falaise... La route est évidemment très mauvaise, en témoigne une perle de Brigitte : « Shashi, les routes là, elles sont défoncées à cause des inondations en septembre dernier, non ? » « euhhhh non les routes sont souvent dans cet état car le gouvernement n'a pas d'argent pour les entretenir... » « Ah !?! ».

Nous traversons ainsi toute la vallée, on y découvre un nouveau paysage avec des rizières en terrasse, une végétation tropicale (avec bananiers) et de petites maisons très typiques recouvertes de terre cuite. Nous finissons le trajet en jeep, style safari avec les bagages à l'arrière et nous avec. Lorsque nous débarquons dans notre hôtel on se croirait à la Martinique, petits bungalows de couleurs, végétation luxuriante, fleurs tropicales et la rivière qui s'écoule juste à côté.

Le parc national du Chitwan est une réserve naturelle où l'on peut y observer de nombreux animaux, tel que des crocodiles, des tigres, des rhinocéros, des singes, des oiseaux, etc... Nous avons suivi le guide de l'hôtel qui tenait à nous montrer de plus près les habitations locales du peuple Tarous. Ce qui ne nous a pas vraiment plu, nous avions l'impression de rentrer dans leur intimité, pour transposer cette situation c'est en sorte comme si des étrangers rentrés chez vous sans frapper !!! Bref nous découvrons cette petite ville qui est très animée aux abords de la rivière, notamment grâce aux touristes. Nous apercevons sur l'autre berge un crocodile qui prend le soleil tranquillement, pas de doute nous y sommes !!!

Le soir même nous nous apprêtons à passer la nouvelle année. Nous mangeons un thali népalais très typique du pays, s'ensuit une danse locale du peuple Tarous (danse avec des bâtons servant autrefois à éloigner les animaux dangereux rencontrés dans la jungle, on prend des notes, on ne sait jamais cela pourrait nous servir pour le lendemain). Nous finissons la soirée au coin du feu avec Sansi, tandis que de jeunes népalais se déhanchent sur les tubes bollywoodiens.

Le lendemain, réveil à 6h30 (c'est bien la première fois que nous nous levons aussi tôt un 1er de l'an...) nous descendons la rivière en pirogue afin d'observer la nature en plein éveil, une légère brume flotte au-dessus de l'eau. Les oiseaux sont au rendez-vous, on se laisse bercer par leurs chants et par les clapotis de l'eau. Nous accostons sur la rive, nous laissant au milieu de la jungle. Nos guides ont pris des bâtons avec eux, ce qui n'est pas très rassurant... Avant de se mettre en route ils nous expliquent que nous pouvons rencontrer des animaux dangereux et nous donne quelques consignes (regards inquiets de ma mère...). Alors pour un rhinocéros, il ne faut pas courir tout droit, mais faire des zig zag ou encore monter dans un arbre (ma mère se décompose...). Et pour les tigres et les ours, il faut rester grouper et crier, puis les bâtons suffiront à leur faire peur... (ma mère reste sceptique tout en se demandant comment elle va bien pouvoir monter dans un arbre.. ?!).

Nous nous engouffrons donc d'un pas hésitant dans la jungle, à la queueleuleu, le guide ouvre la marche. Nous voyons des singes, des petits oiseaux, des arbres biscornus, de drôles d'insectes et puis nous tombons sur une énorme crotte de.........rhinocéros !? (gloups). « euhhh mais elle est fraîche ? De quand elle date ? » « ohhh 2 jours »  «ah ............ » . D'un coup une tension s'installe, c'est du concret, c'est clairement possible de se retrouver nez à nez avec un rhinocéros...

Nous continuons notre chemin, quand tout d'un coup, le guide s'immobilise........nous faisons de même. Il marche tout doucement et nous retenons presque notre respiration.... des bruits étrangers se font entendre, des bruits de craquements de branches mais aussi des cris d'animaux non identifiés. On se rapproche du guide et il nous dit : « tiger.... » (enfin du moins c'est ce que nous avons compris toutes les 4 à ce moment précis).  Brigitte lance un regard peu rassuré ni rassurant à sa sœur....et ma mère se retourne vers moi en disant « non mais je vais mourir moi, il le fait exprès de nous faire peur ou quoi ? ». En fait il se trouve que c'était un cerf avec de longs bois, qui a eu autant peur que nous... Ce jour-là nous ne croiserons pas de tigres ou de rhinocéros, mais on risque de parler de cette histoire encore longtemps.

Dans un registre plus soft, nous avons vu la nurserie des éléphants. Nous avons vu entre autre un éléphanteau de 80 jours avec une force inouïe. Ce sont vraiment des animaux préhistoriques et pour ceux qui pensent que les éléphants sont mous et doux, c'est tout l'inverse, ils ont la peau dure et râpeuse avec de longs poils très épais sur le crâne.

Pour notre dernière journée, nous partons en jeep au cœur de la jungle. Il y a énormément de biches et de cerfs qui sont entrain de paitre tranquillement dans la forêt. Nous avons pu voir un sanglier ou encore des hérons géants. Au bord d'un lac nous avons vu grâce aux yeux experts de notre guide des crocodiles. L'un nageant en sous-marin et l'autre immobile avec la bouche grande ouverte attendant sa proie...

Pour finir en beauté, nous nous plongeons une dernière fois dans la jungle mais à dos d'éléphant, cette fois. C'est donc d'un pas nonchalant que nous traversons la rivière. Nous nous sentons plus en sécurité du haut de cet animal imposant. Nous avons eu la chance d'approcher de très près 2 rhinocéros à une corne, qui étaient tranquillement en train de se restaurer. Par contre les tigres, ça sera pour une prochaine fois.

Les anecdotes de Brigitte et Michèle: les népalais ne boivent pas de l'eau froide mais de l'eau chaude, sur une moto on peut monter à 2 personnes + 1 chèvre, ils ne fêtent pas le jour de l'an le 31 car pour eux la nouvelle année n'est que dans 3 mois en fonction de la pleine lune, la moyenne d'âge des femmes est de 59 ans, les pilotes d'avions népalais sont réputés en asie car les conditions sont difficiles (c'est pas très rassurant), les repas principaux sont le matin et le soir, ils mangent donc au petit déjeuner du riz et des lentilles, les maoïstes peuvent bloquer la circulation empêchant tout le monde de sortir , l'essence est rationné par l'Inde lorsque le Népal a du retard dans les paiements.  

 

Commentaires

 Anissa
Même si elle ne dure qu'une minute et douze secondes, en regardant la vidéo dans la jungle, j'ai eu le tps de me ronger tous mes ongles!!! Quelle angoisse.. Bravo pour la réalisation!
 Alain
Hier j'ai appris qu'une connaissance s'est fracturée la jambe en tombant dans ses escaliers....Il ne faut souvent pas aller bien loin pour rencontrer le danger..
Vous avez échappé aux tigres crocos et rhinos Maos etc.. BRAVO ...
Toujours séduit pat les récits, photos et musiques...
J'imagine une soirée thali chess nan ...
Profitez bien de tout...
Alain .Bises à toutes
 Mimi
Coucou je vois que cette année commence bien...... ce petit tour dans la jungle ma donné envie; jsuis toute éxité , je croyais que vous alliez tombez nez à nez avec un rhinocéros!!! bon c'est sur c'est dangereux mais de près cest incroyablement préhistorique!!!! Sinon j'ai reçu la ptite surprise d'inde!!! merciiiiii bcp ça me fais plaisir et aussi d'avoir un peti mot de vous...... continuez de faire attention a vous , de prendre soin de la family et de nous en mettre plein les yeux et plein la tête!!! des bisous
 Christèle
ALLEZ une petite chanson:
"Risin' up, back on the street
Did my time, took my chances
Went the distance, now I'm back on my feet
Just a man and his will to survive....
......................................
The eye of the tiger!!"
TA, TA TA TA, TA TA TA, TA TA TAAAAAAAAAA
 Nadia
Re je viens juste de te quitter sur MSN et te retrouve à travers ton récit daté d'hier g imagine ta tête bien que je te connaisse courageuse;) tu racontes bien car je m'imagine là-bas aussi c'est génial ce que vous êtes en train de vivre si j'ai bien lu vous aviez embarqué ta mère et ta belle soeur pour vous soutenir Lol faite attention à vous quand même biz et me tarde de lire la suite!
 Karen
AH mais oui, l'histoire du croco c'est pas mal, j'imagine vos mines inquiètes, en tout cas, vous aurez de chouettes souvenirs impérissables!!!!! MIlliers de bisous
 V
Votre commentaire
 Corinne
bonne et heureuse année 2012
bisous les filles



Autres récits de voyage

Autres Recits en Népal