Oulan Bator
  

Oulan Bator

Ulaanbaatar, Mongolie le 18/09/2011

 

Nous arrivons à Oulan Bator, où nous cherchons désespérément le chauffeur de taxi qui doit nous accueillir. Après de longues minutes, nous apercevons une pancarte à mon nom (légèrement écorché cf la photo).  Nous découvrons notre guesthouse qui est chaleureuse et nous prenons possession des lieux. Nous ressentons une extrême fatigue suite aux jours précédents. Nous décidons de faire les larves, il n'y aura donc pas de visites.

Pour ma part je ne suis pas encore remise sur pieds, je pense que mon foie accuse le coup. Nous décalons le trek de 2 jours, histoire de se requinquer et de consulter à nouveau un médecin. Je reprends une alimentation plus saine (pâtes nature et jus de citron) tandis que Myriam poursuit son régime essentiellement gras et local...

Le lendemain, Yuta (notre hôte) m'a fourni le numéro d'un médecin parlant français et recommandé par l'ambassade. Je sens que le jus de citron fait son effet (merci maman) mais je décide quand même de prendre rendez-vous. Avant nous allons faire un tour dans le centre de la capitale. Elle est étonnante et contradictoire à la fois. On peut apercevoir les steppes qui l'entourent, quelques yourtes, beaucoup de petites maisons avec des palissades en bois, des immeubles délabrés. Mais elle est aussi moderne avec de grandes tours vitrées et de grands panneaux publicitaires. La circulation des voitures est bien présente dans ce décor. Ils roulent de manière anarchique, le klaxon est roi et les piétons ne sont pas prioritaires...

L'hôpital n'est pas très rassurant, on a pu assister dans la salle d'attente au ménage sommaire des locaux. En gros un bâton en bois (avec l'écorce dessus) une serpillère douteuse et un savon (genre de Marseille), c'est véridique... En tout cas le médecin  a été rassurant et l'échographie aussi, je repars avec des médocs et son numéro de téléphone.

Nous partons donc le lendemain pour le trek (un peu raccourci). Nous sommes accompagnées par notre chauffeur de taxi jusqu'à la station où l'on doit prendre un bus pour la vallée de Karkhorin. Nous devons attendre que le bus soit plein, soit 3 h d'attente.

Pour les anecdotes : ils mangent constamment des pignons, le klaxon remplace le clignotant, la majorité des trottoirs sont en terre, les jardins publics sont à l'abandon, leur monnaie ne comporte pas de pièces, le papier toilette ne se jette pas dans les WC.

 

Nous partons pour prendre le bus à Dragon station, direction Karkhorin. Nous devons attendre que le bus soit plein pour partir, soit 3 heures d'attentes. Le bus démarre, et s'est parti pour 6 heures de trajet intense avec un disque mongol à fond et qui tourne en boucle. Nous l'avons entendu 6 fois en tout !!! Nous quittons Oulan Bator et le paysage laisse place steppes que l'on voit à perte de vue. On se sent, tout d'un coup, isolées avec un bus rempli de mongols qui ne parlent pas un mot d'anglais. Pause pipi dans les steppes et là... moment de solitude. Pas d'endroit pour se cacher donc on se planque derrière le bus mais face à la route ! Nous n'avons aucune idée de l'endroit où s'arrêter et lorsque le chauffeur nous dit «  c'est là ! », je doute car le nom du village qu'il prononce ne ressemble pas à celui que je lis... Je sors l'ordi car il s'y trouve les coordonnées de Xavier (notre hôte sur Karkhorin) et là c'est l'attraction ! 10 personnes se lèvent intriguées ! Le temps que l'ordinateur s'allume une tête apparait... c'est Xavier, ouf nous sommes bien arrivées! La guesthouse est très sympa et chaleureuse. Nous dormons sous une yourte avec deux français. Et c'est là que le monde est petit car il s'avère que Myriam et Séverine se connaissent d'une amie en commun sur Marseille. ( Un Bonjour à " Nature », Estelle !!!)

 

Commentaires

 Lilimimiam
Bravo Marina pour le "où est Charlie?" mais on a pas eu le temps d'envoyer un petit cadeau de Mongolie, difficile au fin fond des steppes... Sinon les sac à dos font 13 kg et au bout d'un moment on avoue "ça fait mal!". Bizzzzzzz
 Marina
Coucou,

Charlie est a droite de la veste verte !
Je me regale toujours autant... Gros bisous
 Bribri
Je pense aux sacs à dos....Encombrants ?.. Moins lourds.. ? Vous n'y pensez plus... Ils font partie de vous ????
Ou c'est la rage à chaque arrêt pipi..!! Chaque embarquement en minibus..!?
Je sens que vous nous dites pas tout !!!
 Lilimimiam
Perdu! Essaye encore...
 Vero
Hihiiii
Myriam "Charlie" sur la photo est à droite au bord du cadre de la photo....
PS: J'ai adoré sa photo faisant la sieste,j'en rigole encore ^^ !!



Autres récits de voyage

Autres Recits en Mongolie